page-image2
  • Infos crise sanitaire Covid-19 : Consulter les dernières mises à jour des rubriques Arrêtés et communiqués.

  • Crise sanitaire Covid-19-Le confinement renforcé à domicile est prolongé jusqu'au 11 05 2020

  • Suivre les informations relayées sur la page Facebook de la Ville

Sinnamary
28°
Suivez nous sur :

Bienvenue à Sinnamary

Histoire

Histoire

Des vestiges archéologiques découverts dans le cadre du sauvetage programmé de Petit- Saut ont fourni de nombreuses informations sur le passé de Sinnamary et attestent surtout de la présence d’amérindiens Galibis, avant l’arrivée des premiers colons. Toutefois, Sinnamary reste le lieu de la première tentative de colonisation en Guyane.

La Révolution Française marque fâcheusement l’histoire de la Guyane. Pour la première fois, le spectre du bagne fait son apparition à Sinnamary, suite à la déportation des martyrs de la Révolution.

Ils débarquèrent à Cayenne le 12 novembre 1797, après environ deux mois de navigation, et furent transférés le 26 novembre 1797 à Sinnamary, « un des lieux les plus malsains de la colonie », dira BARBÉ-MARBOIS, l’un d’entre eux.

Après la seconde abolition de l’esclavage, le 10 juin 1848, l’histoire de la commune va connaître un autre temps fort, celui de la découverte d’importants gisements aurifères dans le bassin du fleuve de Sinnamary. Une population massive en provenance des Antilles françaises, des Antilles anglaises, de la Guyane et d’autres pays part pour la ruée vers l’or.

Le 10 février 1930, 500 prisonniers indochinois sont expédiés en Guyane pour développer le territoire de l’Inini. Trois établissements pénitentiaires spéciaux vont les accueillir. Celui de saut Tigre accueillera 200.

La commune était réputée pour l’élevage des bêtes à cornes. D’ailleurs la devise nous le rappelle : Dieu nous donne bœufs, faisons lui cornes.

Malmanoury, Renner et Paracou constituaient des hameaux qui disparurent lors de l’installation du CSG. En effet, La population fut expropriée.

Les récits de vie témoignent d’une époque où nos aïeux n’ont pas eu la « facilité », ni ceux qui ont foulé notre sol malgré eux. « Tan lontan », où les habitants vivaient au « chal déviré», l’électricité ne faisait pas encore lumière. Moun Sinnamary, Renner, l’Anse, moun Malmanoury et moune Rot bo (pour désigner ceux de Kourou) marchaient pieds nus. La vie des enfants était rythmée par l’école, le travail à l’abattis pour prêter main forte aux parents.

Sinnamary hier, aujourd’hui et demain est une importante page d’histoire de la Guyane que nos enfants et nos petits enfants doivent connaître.

Parcourez l’histoire de Sinnamary à travers ses dates clés, ses personnalités et ses édifices

162417951866
189219331955
1962Maire-de-1822-jusqu'à-nos-joursConseillers-généraux-
Le-pont-de-sinnamaryLe-blason-de-sinnamaryl'église